Chute de cheveux ou perte de densité

 

quote-img

Qu'observez-vous ?



Retrouver quelques cheveux tombés la nuit ou lors du shampoing, du coiffage reste tout naturel ! Mais si vous avez constaté une accélération ou une amplification du phénomène, si vos cheveux semblent moins vigoureux, seule une bonne observation des signes liés à ces chutes permettra de les endiguer en adoptant un traitement ciblé. Notez et partagez avec un dermatologue, les éléments qui permettront d’identifier le problème à la racine. Quand ces chutes ont-elles augmenté ? La perte de densité est-elle générale ou localisée sur une ou plusieurs zones ? Existent-ils des précédents familiaux ?

Le saviez-vous ?



Les bons points d’ancrage.

Avec une moyenne de 120 000 cheveux sur près de 8 m2  de cuir chevelu, la perte d’une centaine de cheveux par jour est tout à fait normale. En cas de chute partielle occasionnelle ou chronique, il est recommandé d’agir rapidement. Chez les hommes, la chute de cheveux liée à des causes héréditaires et hormonales ou alopécie androgénétique est la plus fréquente. Chez les femmes, l’effluvium telogène ou la diminution visible de la densité capillaire apparaît lors des changements de saison, en cas de fatigue passagère ou de régime alimentaire déséquilibré pour y adhérer en amas compacts.

Quels rituels adopter ?

1
 
Associez un traitement capillaire à appliquer sur le cuir chevelu à des compléments nutritionnels pour favoriser la repousse.


Evitez


-Ne multipliez pas les agressions : brushing, coloration, permanente, soleil, sèche-cheveux, fer à lisser…

-Les régimes trop restrictifs, trop de stress et de fatigue.

-Ne marquez pas de raie appuyée, mais coiffez les cheveux vers l’arrière pour masquer les zones dégarnies.

Vos QuestionsRéponses

Soyez le premier à poser une question


Partagez vos questions avec les membres de myDermacenter



Fermer


Votre avis a bien été envoyé.