Peau Atopique

 

quote-img

Qu’observez-vous ?


La peau atopique n’est pas qu’une simple peau sèche. Dès que la température baisse ou que le niveau de stress augmente la peau devient alors « invivable » :  elle tiraille, elle démange, irrite, devient rugueuse, et dans certains cas des lésions rouges apparaissent… Les dermatologues parlent alors de « dermatite atopique » – une sorte d’eczéma - et non plus simplement de sécheresse cutanée. 

Le saviez-vous ?


L’origine de la peau atopique est double : tout d’abord l’épiderme ne joue plus son rôle de barrière cutanée, il laisse s’évaporer l’eau contenue dans ses différentes couches. La peau devient donc sèche voire très sèche. Dans un second temps, puisque l’épiderme n’est plus une barrière, il laisse passer les différents allergènes environnementaux qui peuvent alors déclencher une réaction inflammatoire (rougeurs, tiraillements). Les peaux atopiques se manifestent dès l'enfance – notamment les nourrissons – et cette affection cutanée disparaît généralement au cours de l’enfance. Elle touche en moyenne 10 % des adultes, et augmente significativement au sein de la population, surtout dans les pays industrialisés, depuis ces dernières années. Il existe une histoire familiale où la dermatite atopique peut être associée à des allergies respiratoires (pollens …) ou à de l’asthme. Sur la peau, les poussées sont souvent déclenchées par des agressions extérieures ou le stress. Les démangeaisons sont un élément constant, très handicapant, gênant souvent le sommeil.  En dehors des poussées, la peau reste sèche et inconfortable ; un soin d’entretien adapté peut restaurer l’epiderme et sa flore normale (biosome) et prévenir ainsi la survenue de nouvelles poussée. 

Quels rituels adopter ?

1
 
Ne zappez pas le rituel de l’hydratation afin de réparer la peau pour qu’elle puisse jouer de nouveau son rôle de barrière vis à vis des agressions extérieures. Appliquez quotidiennement un soin hydratant sur le visage… et le corps.

2
Sous la douche – courte et pas trop chaude – choisissez un produit spécifique haute tolérance sans savon pour vous lavez.

3
Préférez les produits de maquillage spécifiques « peau sensible » qui vont respecter votre épiderme fragilisé. Et n’oubliez jamais de vous démaquiller !


Evitez


- Les bains trop chauds, trop longs et trop réguliers qui agressent la peau et dégradent la barrière cutanée.

- Attention au chlore des piscines qui est particulièrement agressif pour les épidermes sensibilisés.

- Les vêtements en matières synthétiques et la laine, à même la peau qui risquent d’intensifier la sensation d’inconfort de la peau.

Vos QuestionsRéponses

Soyez le premier à poser une question


Partagez vos questions avec les membres de myDermacenter



Fermer


Votre avis a bien été envoyé.