Peau sensible

 

quote-img

Qu’observez-vous ?


Votre peau tiraille, picote, elle brûle même parfois… De disgracieuses rougeurs apparaissent intempestivement sur votre visage. Dès que vous essayez une nouvelle crème ou un échantillon de fond de teint, vous n’êtes jamais à l’abri de voir naitre ce genre de réaction allergique. Et, l’hiver, quand vous passez du froid extérieur à la chaleur de votre maison, votre épiderme, lui, passe au rouge ! Bref, vous n’êtes pas bien dans votre peau, définitivement trop sensible…

Le saviez-vous ?


On a tendance à penser qu’une peau sensible est forcément une peau sèche. Mais l’intolérance cutanée concerne tous les types de peau - grasse, mixte ou sèche – tous les âges, toutes les périodes de la vie… Il semble juste que les femmes aux peaux claires et fines seraient plus concernées par le syndrome de peau sensible, c’est à dire que leur seuil de tolérance face à certains facteurs est beaucoup plus bas que celui des peaux normales. Enfin, il faut savoir que certains gestes irritants et répétés peuvent faire naître une hypersensibilité cutanée. C’est par exemple le cas avec les peelings dermatologiques, des soins au laser, des cosmétiques mal adaptés, ou encore de l’exposition solaire excessive. 

Une bonne hygiène de vie pour limiter les facteurs d’irritation


Chez les personnes ayant la peau sensible, le film hydro-lipidique de la surface de la peau - qui fait office de barrière - est déficient. Les terminaisons nerveuses sont « à fleur de peau » et réagissent de façon excessive. Résultat : certains éléments qui entrent à son contact l’échauffent, la picotent ou la brûlent. Et les causes qui risquent de faire réagir une peau sensible sont nombreuses. Variations climatiques, cosmétiques, stress, frottements, cycle menstruel… Il faut donc tenter de les limiter au maximum pour éviter les réactions.  Attention donc aux pièces surchauffées, aux étiquettes de vêtements mal placées et qui grattent, aux plats trop épicés, aux lotions et autres produits contenant de l’alcool, du parfum, des conservateurs et aux cosmétiques que vous n’avez jamais utilisés auparavant, potentiellement sources d’irritation. 

Quels rituels adopter ?

1
 
Choisissez des soins spécifiques « peau sensible » pour votre routine beauté quotidienne. Ils ont des formulations minimalistes, généralement sans parfum, sans alcool ou sans substances chimiques allergènes, mais ces soins sont toutefois très efficaces !

2
Faites un gommage une à deux fois par semaine. N’oubliez pas votre corps ! Si le syndrome « peau sensible » est surtout ressenti sur le visage, le corps doit être soigné également avec beaucoup de douceur… par semaine pour homogénéiser le teint.

3
Choisissez des produits de maquillage adaptés à votre peau sensible, qui éviteront les réactions allergiques.


Evitez


- Les gestes trop agressifs comme les gommages ou les peelings pratiqués avec des produits non adaptés.

- Les savons classiques qui éliminent davantage la barrière cutanée, et les soins sans rinçage qui laissent des résidus sur la peau et risquent de l’irriter.

- Le calcaire de l’eau du bain et le chlore des piscines qui sont irritants. Utilisez des adoucisseurs d’eau, et n’oubliez pas d’appliquer un produit apaisant après le bain.

Vos QuestionsRéponses

Soyez le premier à poser une question


Partagez vos questions avec les membres de myDermacenter



Fermer


Votre avis a bien été envoyé.