Pollution

 

quote-img

Qu'observez-vous ?


Quand elle est exposée à la pollution, votre peau fait grise mine et se déshydrate pour un rien, votre teint est un peu terne… Certains dermatologues constatent même au moment des pics de pollution, une recrudescence des cas d’irritations et de sensibilité cutanée, même sur les peaux saines. Mais pas question de céder à la panique ! Tout dépend en réalité du climat, de l’exposition aux polluants et de la sensibilité de chacun. Une chose est sûre : soleil + tabac + pollution atmosphérique + stress ne font pas bon ménage ! 

Le saviez-vous ?


On distingue deux grands types de polluants, provenant essentiellement des industries et des automobiles : les substances gazeuses comme l’ozone ou le monoxyde de carbone, et les particules en suspension comme les poussières et les métaux lourds (plomb, cadmium, mercure, nickel...). La pollution modifie les lipides de surface de l’épiderme et conduit à une altération de notre barrière de protection. Mais n’allez pas croire qu’enfermé au bureau ou dans votre appartement les choses sont idylliques. La pollution à l’intérieur des bâtiments serait même supérieure à celle de l’extérieur, les polluants atmosphériques s’ajoutant aux polluants domestiques…

Une bonne crème contre la pollution


Votre crème de jour classique agit sur les fonctions naturelles de la peau et donc indirectement, sur les conséquences des agressions des polluants. Mais pour la protéger de la pollution, mieux vaut miser sur un soin spécifique qui contient des substances capables d’emprisonner les polluants et de les mettre hors d’état de nuire. Bien utiles aussi les filtres UV et les anti-radicaux libres qui forment un véritable “front de défense” cutané. Côté réparation, des actifs détoxifiants et oxygénants éliminent les toxines et dopent le métabolisme cellulaire. Sans oublier les lipides - types céramides - qui renforcent l’épiderme.

Pour bien protéger votre peau de la pollution, faites donc le tri entre les crèmes de jour qui ne possèdent que des filtres UV (c’est déjà bien), et les soins riches en actifs “boucliers” qui luttent contre la prolifération des radicaux libres et renforcent les capacités de défenses de la peau.

Quels rituels adopter ?

1
 
Nettoyez votre visage avec une eau micellaire qui élimine les impuretés en douceur, et n’hésitez pas à passer plusieurs cotons jusqu’à ce que le dernier soit blanc immaculé.

2
Si vous préférez un nettoyage à l’eau, choisissez un soin non irritant et appliquez-le en massage doux sur l’ensemble du visage.

3
Choisissez un soin de jour qui ne contient pas d’actifs potentiellement irritants et/ou un soin anti-UV qui va jouer un rôle de bouclier pour l’épiderme.


Evitez


- Ne vous couchez pas sans vous démaquiller. Les particules polluantes ne doivent, sous aucun prétexte, rester en contact avec votre épiderme toute la nuit.

- De fumer. Le tabac renferme 4000 constituants toxiques !

- Attention aux intérieurs non aérés ou climatisés. Les substances polluantes s’accumulent dans l’air par défaut de ventilation.

Vos QuestionsRéponses

Soyez le premier à poser une question


Partagez vos questions avec les membres de myDermacenter



Fermer


Votre avis a bien été envoyé.