Rosacée

 

quote-img

Qu'observez-vous ?



Un changement brutal de températures, une boisson avalée trop chaude ou un grand coup de stress et vous virez au rouge immédiatement ? À 20, 30 ou 40 ans… les joues, le nez, le front ou le menton peuvent soudain se mettre à rougir sans prévenir. Et l’âge avançant le phénomène peut encore s’amplifier. Souvent attribuées à des émotions négatives, les rougeurs, quand elles deviennent trop envahissantes, peuvent en plus tromper votre entourage sur votre caractère ou vos capacités à maitriser une situation.

Le saviez-vous ?



Feu vert pour stopper les rougeurs. 

De façon générale, les problèmes de rougeurs concernent davantage les femmes que les hommes. Notamment celles qui ont la peau fine, un teint, des yeux et des cheveux de couleur claire. Les différents types de rougeurs diagnostiquées par les dermatologues sont :

  • les rougeurs passagères et fugaces aussi appelées « flushes ».
  • l’érythrose : rougeur diffuse plus persistante souvent localisée sur les joues, le nez, le front et le menton.
  • la couperose : les petits vaisseaux sanguins se dilatent et deviennent, au fil du temps, visibles à l’œil nu. Des papules et des pustules peuvent également apparaître évoquant des lésions d’acnés.
  • le rhinophyma : une complication rare de la rosacée avec un épaississement important de la peau et la dilatation des orifices des glandes sébacées.

Si les causes sont diverses (facteurs externes, internes, hérédité), elles nécessitent toutes de bien surveiller l’évolution de la rosacée. Ces rougeurs peuvent s’installer de façon permanente, consultez un dermatologue pour faire le point.

Quels rituels adopter ?

1
 
Privilégiez un nettoyant doux ou démaquillant sans rinçage (eau micellaire).

2
Apaisez votre peau avec un brumiseur d’eau thermale spécifique.

3
Protégez-vous du froid, du vent, du soleil et de tous les facteurs d’irritations, et, camouflez vos rougeurs avec un stick correcteur vert ou enrichi en pigment et adapté aux peaux réactives.


Evitez


- Les nettoyages avec des produits décapants comme le savon.

- Les lotions qui contiennent du parfum ou de l’alcool.

- Les fonds de teint et les blushs aux nuances rosées ou rouges trop prononcées.

- Les colorations pour les cheveux aux reflets acajou ou cuivrés.

- La consommation d’excitants comme le café, l’alcool et le tabac.

Vos QuestionsRéponses

Soyez le premier à poser une question


Partagez vos questions avec les membres de myDermacenter



Fermer


Votre avis a bien été envoyé.